mardi 5 juillet 2016

Différences dans les hauteurs cumulées entre les appareils GPS, lBPindex et d'autres applications

L’impact sur la fiabilité des statistiques des traces des méthodes de traitement d’erreur différent est un sujet d’actualité.

La question suivante d'un de nos utilisateurs montre l'impact pratique de ces méthodes, et comment IBPindex met en œuvre des autres techniques beaucoup plus sophistiquées. 
L'utilisation de ces techniques nous donnent la capacité de produire le résultat qui reproduit la réalité physique du terrain avec une plus grande fidélité.

La question de l'utilisateur:

Je voudrais vous poser des questions sur les différences notables dans les hauteurs existantes entre celles fournies par le dispositif GPS et celles produites par votre analyse.

J'ai remarqué que généralement, le nombre cumulé montée est plus grande dans votre analyse que celle donnée par le GPS, et j'ai vérifié avec cela avec deux appareils différents.
Pour les fichiers ci-jointes et la même route: la différence dans les hauteurs accumulées entre les deux appareils est à seulement 5 mètres, 1266 dans un cas, 1.271 dans l'autre, par rapport à 1718, 136ibp et 1759 et 137ibp dans votre analyse. 

Dans le cas de la longueur de la piste, les chiffres sont à peu près la même chose dans votre GPS et votre système.

Pourriez-vous me expliquer pourquoi cette différence dans la montée accumulée, et non pas dans les longueurs ou distances?

Notre réponse:

Nous avons analysé les fichiers que vous nous avez envoyés, et la différence dans les totaux cumulés découle des méthodes de traitements d'erreur utilisées par les appareils GPS.

Les erreurs générées par les GPS dépendent essentiellement de: la position et le nombre de satellites présents à l'horizon pendant le laps de temps dans lequel l'itinéraire est enregistré, et la précision dans l'enregistrement des hauteurs.

Vous pouvez trouver plus d'informations sur:

http://fr.blog.ibpindex.com/2014/07/accumule-des-montees-et-descentes.html

http://fr.blog.ibpindex.com/2014/05/hauteurs-cumulees-pourquoi-le-meme.html

Les méthodes de traitement d'erreur les plus courants consistent en l'application de mailles de hauteurs (voir le lien mentionné ci-dessus) ou d'écarter toute variation de hauteur de moins de 5 mètres (comme vous pouvez le voir dans cette capture d'écran avec les options par défaut d'un logiciel d'analyse de données GPS)
























Le choix de cette méthode de traitement d'erreur entraîne les situations suivantes:

Imaginons une itinéraire oie d'un total de 50 km avec constants hauts et bas de 4.9m maximum pendant toute le long de la route. Pour le cycliste la route serait très exigeant physiquement, mais, si le système GPS ignore toutes les pentes de moins de 5 m de longueur, vous verrez que la montée ou le descente est 0 m !!

IBPindex utilise une gamme de techniques de traitement d'erreur beaucoup plus avancées et plus précis que les mentionnés précédemment (des troncatures et la substitution des hauteurs orignaux enregistrée par le GPS) 

  • Détection et suppression de points aberrants
  • Détection et suppression des motifs en dents de scie
  • Optimisation du numéro de points introduits dans l’analyse, pour éviter qui l’addition d’un grand nombre de petites erreurs puisse générer une déviation cumulé significative.


Selon notre expérience, ceux-ci, et d'autres techniques, que nous avons progressivement intégré dans nos algorithmes ainsi que l'analyse de plus de 2.000.00 routes, rendre les résultats donnés par IBPindex comme ceux qui décrivent la réalité la plus proche.

Il existe différents débats ouverts dans les forums Internet sur le traitement des hauteurs, sur ce lien, vous pouvez trouver un autre exemple.

http://es.blog.ibpindex.com/2016/05/tracks-ruta-monegros-bike-marathon-2016.html (en espagnol)

N’hésitez pas à nous interroger au sujet de n’importe quel doute supplémentaire que vous pouvez ont associés à ceux-ci ou d’autres titres.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire