mardi 29 juillet 2014

Accumulé des montées et descentes : influence de la qualité des données

Connu de la problématique qui existe avec la fiabilité des données de hauteur enregistrées dans de nombreux traces, IBPindex a lancé le «détecteur et correcteur de dénivellation" algorithme. Un nouvel outil automatique pour l'analyse des données de la piste dont vous êtes probablement déjà au courant si vous avez eu la chance de suivre nos communications précédentes.

Le système analyse les traces identifiant les erreurs,  et les évalue  en comptant aussi l'ampleur de les déviations. A partir de ce moment-là l'outil reprend et corrige la piste en fonction du nombre d'erreurs détectées et ses caractéristiques.

Il y a huit degrés possibles de correction

  • De "0" où il n’y a aucune correction, seulement optimisation
  •  "7" correction maximale applicable

Avec les données déjà corrigé nous classons le degré de fiabilité de la trace selon le barème suivant:

 "A" = Très bon
"B" = Bonne
"C" = Acceptable
"D" = Mauvais
"E" = Très mauvais

Vous pouvez vérifier ces informations dans les articles

- Fiabilité de la piste originale
- Niveau de correction appliquée à la piste

Vous pouvez toujours voir et comparer les données sans correction suivant le lien " Voir l'analyse non corrigée".

Maintenant, nous montrons quelques exemples qui vous aideront à comprendre le problème avec les données de la hauteur enregistrée.

Sur les photos vous pouvez voir que vous pouvez voir les différents profils de la même route:

- un enregistré avec un appareil standard / GPS normale (profil "1")
- un autre avec un Smartphone (profil "2")
- les deux mêmes profils, mais en remplaçant chaque point la hauteur d'origine avec les informations d'un DEM (Digital Elevation Model) (les profils "1.1" et "2.1")
- et celui généré par l'application de la IBPindex "Correcteur d'inégalité" (profil "3")








































Tout d'abord, nous aimerions attirer votre attention sur les profils en dents de scie présents à la même fois dans la piste Smartphone enregistrée ( "profil 2"), comme dans tous les profils obtenus en utilisant un modèle numérique d'élévation (DEM) (profils "1.1" et "2.1" ). Notez s'il vous plaît que les causes de ces dents de scie sont différentes pour chacun des profils.

En comparant les profils 1.1 et 2.1, on observe également que celui enregistré avec un Smartphone accumule encore plus de 100m d'erreur. C’est parce nombre de points enregistrés à cet trace est plus grand que les autres.

Comme toujours, nous attendons avec impatience vos commentaires pour continuer à améliorer notre site Web.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire